Vidéo : Le président Nelson parle de la « douloureuse » décision de fermer des temples pendant la COVID-19

Quatre mois après avoir fermé les 168 temples du monde entier en réponse à la pandémie COVID-19, l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a repris des services limités dans 127 temples.

Le président Russell M. Nelson et ses conseillers de la première présidence - le président Dallin H. Oaks et le président Henry B. Eyring - ont déclaré que cette mesure s'inscrivait dans le cadre d'une « réouverture soigneusement coordonnée, prudente et progressive des temples » touchés par la pandémie.

Le président Nelson a évoqué la douloureuse décision de fermer les temples en mars dans une nouvelle vidéo des Nouvelles de l'Eglise publiée le 27 juillet.

Il a déclaré que la puissance de Dieu se manifeste dans les ordonnances du temple.

« Le but de l'Eglise est d'apporter les bénédictions de Dieu à ses enfants des deux côtés du voile », a-t-il déclaré. « Ainsi, ce n'est que dans nos temples que nous recevons les plus hautes bénédictions que Dieu a en réserve pour ses fidèles enfants ». Alors, à quel point a-t-il été difficile de prendre la décision de fermer les temples ? C'était douloureux, c'était rempli d'inquiétude.

Je me suis demandé : « Que dirais-je au prophète Joseph Smith ? Que dirais-je à Brigham Young, Wilford Woodruff et aux autres présidents, jusqu'au président Thomas S. Monson ? Je vais bientôt les rencontrer ». « Fermer les temples reviendrait à nier tout ce pour quoi tous ces Frères ont tout donné, mais nous n'avions vraiment pas d'autre alternative ».

Les fermetures de temples sont temporaires, a souligné le président Nelson.

« Les temples seront rouverts, avec prudence et précaution, par étapes. Même si les temples ont été fermés, les recherches et les travaux sur l'histoire familiale ont fait un énorme bond en avant ; d'autres noms ont été ajoutés. Et remarquablement, grâce à tout cela, les offrandes de jeûne volontaires de nos membres ont augmenté. »

« J'ai appris que même au milieu des nuages de douleur, il est possible de trouver une lueur d'espoir. »